dimanche 17 septembre 2017

Châteaux et donjons.

Les 15 et 16 septembre, comme chaque année, ce weekend était dédié au patrimoine.
Il y a deux ans, la ville de Givet offrait un assez large panel qui nous a permis de découvrir le fort Condé, la chapelle ND de Walcourt et un hôtel particulier
L'an dernier nous avons parcouru le port de Givet, et cette année nous avons eu accès au château de Hierges.
Avant d'aborder le sujet, un petit préambule est nécessaire.
Ce château est dans notre mémoire visuelle, combien de fois ne sommes nous pas passés à quelques centaines de mètres ? Et jamais, nous n'avions quitté la nationale pour voir de plus près le très beau village de Hierges. Le château lui est une propriété privée.
Chaque fois, nous constations la similitude avec les ruines du château de Beauraing. Chaque fois ce château nous paraissait drôlement campé, comme sur un versant de colline. Pour ce qui avait été un château fort...
Nous avons corrigé ce point de vue, nous avons compris qu'en réalité il est construit sur une barre rocheuse qui rétrécit la vallée d'une petite rivière, la Joncquière. Cette rivière provient de la mini dépression du bassin de Doische en Belgique qui collecte les eaux au delà de la route Givet-Philippeville, creuse une vallée assez marquée entre Doische et Vaucelles (toujours en Belgique), s'épanouit quelque peu avant de forcer la mini clue que lui oppose la barre du château de Hierges et se faufile jusqu'à la Meuse au niveau du village d'Aubrives. Au moins deux moulins utilisaient son eau.
Une petite carte relief empruntée au web parlera mieux que ma prose.
L'accès se fait par le chemin qui conduit à l'église paroissiale qui devait vraisemblablement être à la fois la chapelle du château.
Cette petite église est bordée par un petit cimetière qui mériterait d'être maintenu en l'état parce que ce cimetière est une page d'histoire. Petite église, petit cimetière, petite histoire...


Avant de pénétrer dans le corps des logis, nous avons longé les jardins disposés en gradins

et après un aperçu de l'intérieur de ce qui est habitable et qui devait être les communs
(mais pas si communs que ça) disposés eux aussi un peu de la même façon que dans le cas de figure de Beauraing, nous avons eu la liberté de parcourir ce qui fut le château-fort.
Suivez nous.



Nous commencerons par un regard en arrière sur les bâtiments que nous venons de quitter :
La tour de section carrée qu'on voit sur la droite fait partie des logis et au vu de sa maçonnerie elle a aussi participer au système défensif.
la suite de l'alignement du bâtiment permet de rencontrer une deuxième tour ronde qui doit dater du château des origines. Je fais abstraction du tout premier château du haut moyen-âge qui devait être du type motte castrale
Maçonnerie en briques alors que l'artillerie à poudre existe...

(le tube présent dans cette meurtrière me semble toutefois plus tardif que les fortifications elles mêmes) amène une réflexion :
L'architecte a pensé son plan. Ce n'est pas un semblant de défense, l'embrasure est défilée et les photos qui suivent montrent qu'elle flanque bien le rempart.

le cas de figure est présent sur un autre côté
mais, d'autre part, que pouvaient les maçonneries de briques si épaisses fussent elles et le simple parement de pierres de taille du bas des murailles ?
Et que dire des larges ouvertures des fenêtres à meneaux ?
N'est ce pas un bel exemple de conflit entre la recherche d'une qualité de vie et les besoins de la défense ?

De là haut, on a une belle vue sur la vallée de la Joncquière et sur le moulin

Un dernier regard sur la "forteresse" dressée sur un ciel opportunément clément

summary of our visit to the castle of Hierges (ruins) during Heritage Days.

resumen de nuestra visita al castillo de Hierges (ruinas) durante los días del patrimonio.

lundi 28 août 2017

Mise à jour

Du retard dans le suivi au cours de ce mois d'août.
Le beau temps nous a un peu boudés, mais c'est toutefois resté correct, pour preuve cette petite ballade qui est marquée d'un léger trait jaune sur le plan composite du bas
C'est un trajet que je connaissais en partie et que nous avons bouclé, moi pedibus et Sabine à vélo.
J'ai du mérite pour avoir du garder un rythme appuyé lorsque le terrain était égal.
Elle a du mérite pour avoir dénivelé en terrain forestier les quelques cent quatre-vingt mètres pour atteindre la croupe du sommet (et je ne parle pas des bosses et des fosses)
Le plus simple est sans doute de suivre
ce gué n'est pas au point le plus bas, mais ainsi qu'on le remarque, ça monte sec après

mais il y a une prime au meilleur grimpeur
ici, nous sommes presqu'au sommet et en présence de ce qui pourrait être considéré comme un incident frontalier...
Sabine et son "Panzer Fahrrad" se rient des frontières ridicules. Elle ne fait pas l'Europe avec ses chenilles mais avec un simple vieux pneu vtt.
Vieux mais efficace, "einfach und brutal"

Mais il faut aussi garder témoignage de nos grappes qui, sauf un petit grain retardataire, ont bien commencé leur véraison.
 et des cèpes qui sont un peu plus précoces cette année


et des travaux entamés pour la construction d'un igloo pour le chat.
Mais là, il intervient le bougre et un premier projet est resté à l'état de galette. Il l'appréciait ainsi...
Cette seconde mouture devrait en principe recevoir un toit... on verra.

on parlera sidérurgie plus tard, car sur ce sujet aussi il a du nouveau
et encore du viaduc qui au début du mois prenait belle figure...
à suivre donc

an expedition into the nearby forest and the harvest of the ceps (on another occasion)

una expedición al bosque cercano y la cosecha de los ceps (en otra ocasión)

samedi 12 août 2017

Tordu...

Parmi les multiples nouvelles génératrices d'angoisses et de mal-être qui sont quotidiennement distillées lors des informations, j'en ai retenu une que je n'ai pas prise au pied de la lettre je pense...
Une gentille madame avec une voix suave mettait ce mercredi matin ses auditeurs en garde contre les risques de sextorsion.

Mon dieu !

Je me suis immédiatement demandé : dextrogyre ou lévogyre ?
Qu'importe, ça doit faire mal... et puis, réaliste je me suis dit que le risque de complications devait baisser avec l'age, que l'épée de Damoclès devait osciller surtout au droit de jeunes plantes...
De fait avec le développement du sujet, la dame a précisé que c'étaient surtout des jeunes hommes qui étaient menacés.     Ouf.
Mais, elle n'a cependant pas été à mon avis suffisamment explicite, aussi je me suis tourné vers mon informateur googlien, et Wikipedia m'a dit :

Le délit de Sextorsion consiste en l'extorsion via internet de faveurs sexuelles ou monétaires. Il se double le plus souvent de celui de chantage à la webcam.

Je pense donc le risque assez ciblé pour lui trouver un commentaire de conclusion que n'aurait pas renié Michel Audiard :

"ferme ta braguette et tais toi"

Sextortion ...
In French, the word has a connotation of twist and I wonder in what direction ...
clockwise ? anticlockwise ?
in any event, that would be painfull
This small thinking following an anxiogenic news diffused to the radio 

Sextorsión ...
En francés, la palabra tiene una connotación de giro y me pregunto en qué dirección ...
¿Agujas del reloj ... Antihorario ?
En cualquier caso, eso será doloroso
Este pequeño pensamiento después de una noticia ansiogénica difundida a la radio

mercredi 19 juillet 2017

Poutrelles...

On a une ou deux photos qui donnent une bonne idée de ce que c'était

Pour un premier abord de ce genre de construction, ça me semble un peu compliqué.
Mais, puisque Jacques en son temps a utilisé ce genre de construction, je devrais bien pouvoir faire un petit quelque chose. Essayer du moins.
Guidé par un plan simplifié, j'ai commencé l'assemblage de strips Evergreen
les assemblages se font par action d'un solvant, mais j'aurai quelques surprises dans la suite. En attendant ce temps, les éléments se construisent sans précipitation.


Ce que je montre, c'est la résultat de petits moments de travail, de grands moments de réflexion et de doute et de pas mal d'autres choses car tout ça court sur le mois de juin et le début de juillet, il a fait bien beau et nous avons fait bien d'autres choses

il faut à un certain moment passer sur la 3D


premiers essais du costume sur la cuve du HF



et c'est là qu'on brutalise un peu la fragile créature, surtout en adaptant les passages pour les conduites des gaz. Il faut consolider des points de colle...
Mais voilà, ça avance, c'est pas trop trop moche. Bien sûr je n'ai copié que sommairement l'aspect donné par la photo d'introduction.
oups... y a eu erreur... mais, l'aspect que ça prend m'encourage quand même à continuer, 


restera la partie supérieure, le pont de chargement qui présente les bennes au gueulard après les avoir hissées dans la partie de la cage prévue pour l'ascenseur vertical.
Encore du merveilleux stress en vue,
 à suivre

A small flash back about this attempt to reproduce a steel plant:
All has not been realized in a step, here is the summary in photographs of the construction of the superstructures of the blast furnace
And it is not finished

Un pequeño flashback sobre este intento de reproducir una planta siderúrgica:
Todo no se ha realizado en un paso, aquí está el resumen en fotografías de la construcción de las superestructuras del alto horno
Y no está terminado

dimanche 2 juillet 2017

et sur le front de Thanville ?

Il y a quelques temps que nous n'avons plus parlé du viaduc de Thanville.
En dépit des apparences, le travail se poursuit. On s'en est aperçu lors des dernières photos, la peinture des briques et des pierres était en cours, voici un témoignage de ce travail de Romain
Après beaucoup de peinture, quand on a jugé qu'on n'avait rien oublié (mais on avait oublié) on a du s'atteler au montage.
J'avais pensé monter arche par arche en procédant à l'envers, c'est à dire en s'alignant en premier sur le bord de l'assiette des voies et en commençant par les arches de raccord. J'imaginais bien qu'il y aurait quelques petites retouches à faire en cours de l'avancement des travaux afin de rattraper au fur et à mesure les inévitables petits décalages.
On a démarré plus classiquement, comme dans la réalité
en établissant un niveau de référence au plan horizontal de la base des arches
l'étape suivante c'est la pose des porches
et des voûtes avant les porches de l'autre face...
c'est à cette étape que nous avons du faire face aux problèmes prévisibles :
nous avons pu déposer une face de pilier sans faire de casse pour la repositionner
nous avons du rectifier la verticalité de certains porches (qui venaient heureusement d'être juste collés) afin de ne pas avoir des contreforts cintrés (ça arrive vite si si... )
et tout ça dans une atmosphère qui peut paraître assez confuse
mais qui est efficace

The viaduct is still under construction, here is its current state

El viaducto todavía está en construcción, aquí está su estado actual