dimanche 18 février 2018

Mon Dieu mon Dieu !

Mon Dieu mon Dieu ! Il faut absolument croiser les informations qu'on obtient, leur faire subir l'épreuve de la comparaison et ne pas suivre aveuglément une seule source.
En plus de cette multiplication souhaitable, il faut aussi que le résultat obtenu soit réaliste.
Là, il a des chances d'être vrai. Je comprends que lorsque la réponse a l'aspect du plausible, on se cantonne à une source : si on lit quelque part que Christophe Colomb à découvert les Amériques en 1493... on dira que dans ce cas il a traîné un peu en route. Il n'y a pas mort d'homme, encore que...

Mais venons en à ce qui provoque cette mise au point :
Dans le cadre du club de modélisme RMM nous construisons le viaduc de Thanville à l'échelle 1/160
Afin d'approcher la réalité au plus près, nous avons cherché quelques informations. Nous le situerons dans les années qui ont suivi 1961, et ce pour la bonne raison que nous n'avons pas envie de reproduire les parapets de pierre avec refuges sortant au droit de chaque pilier.

1961, parce que, proposé le 29 avril 1960, approuvé le 23 mars 1961, le cahier spécial des charges N° 307/12 établi les plans pour remplacer ce parapet par des trottoirs rectilignes en béton établis en débord de l'ouvrage et sécurisés par une rambarde métallique (on aura compris que c'est plus facile à réaliser pour nous).
Nous retrouverons ce détail.
Donc tout le monde est au courant parmi les membres du club et lorsqu'ils rencontrent des informations relatives à ce site ferroviaire, ils ne manquent pas de nous les communiquer.

Le vendredi 16 février, quelle n'est pas ma surprise d'aprendre que ce viaduc a été dynamité par la résistance au cours de l'année 1944... c'est la première fois que j'entends parler d'un tel incident... jamais personne ne m'en avait parlé, ni de la destruction ni de la reconstruction obligatoire puisqu'il est bien là sur ses quatorze jambes.
Je vais aller de surprise en surprise car il y a des preuves. Il y a une photographie du sinistre.
Pour le coup, on sort de la possibilité d'une erreur, d'un journaliste mal informé, ou en mal de copie et ajoutant une couche de beurre sur la tartine. Non, la photo du viaduc martyr est là (enfin ici en dessous)
Attardons nous y quand même un petit peu, car il est bizarre ce viaduc de Thanville :
la portion soufflée s'est abattue en contrebas et curieusement, c'est une poutre treillis. La battée sur laquelle posait son extrémité distale est encore bien visible sur la maçonnerie intacte, c'est à l'autre bout que ça a explosé. Elle, la poutre, elle est descendue d'une pièce dans le bas de la vallée.
C'est bien la première fois aussi qu'on parle de poutre treillis, il me semble, d'ailleurs cela est bien spécifié dans l'article lui même que le viaduc est composé de quinze arches dont une plus petite qui livre passage à la route. Qu'est ce qu'elle fiche là cette poutre ?
En regardant de plus près (et même sans regarder de bien près) on ne trouve pas le parapet maçonné en pierres de taille avec ses refuges au droit de chaque pillier... tiens au fait, il n'y a pas non plus les pilastres renforts qui supportaient ces refuges...
Et si ce viaduc saboté n'était pas le viaduc de Thanville ?
Parce que l'arrière plan n'est pas plus convaincant que le sujet principal : une haute colline s'élève bien plus haut que le relief local ne pourra jamais espérer... ce viaduc ne doit même pas se trouver en Belgique.
Tout le monde peut se tromper ou être trompé, mais il y a pire : cette information erronée ou mensongère a aussi fait l'objet d'une émission d'information télévisée. Donc, cela va avoir force de vérité et la vérité de la tèlè... tu peux pas douter, sinon, souviens toi de Galilée ou pire de Bruno Giordano.

N'empêche, une petite recherche sur la toile nous apprendra aussi que ce viaduc est haut de 98 mètres et quelques... si on n'est pas plus prudent dans ses recherches la vallée de la Snaye sera sous peu plus spectaculaire que le Grand Canyon.
Boaf... après tout, j'ai bien moi même un peu triché sur la hauteur des arches, j'ai crédité les plus hautes de 34 mètres alors qu'elles font à peine 33 et des poussières.
Mais de là à tripler la dimension, ça je n'aurais jamais osé :-(
Et pourtant des informations correctes existent,
 Il suffit de douter un petit peu et de chercher...

jeudi 8 février 2018

Enchaînés...

oui, mais ici, c'est au sens propre du terme puisque nous allons parler des wagons-cuves, les slag-cars que j'ai essayé de (re)produire.

J'ignore comment était évacué le laitier du haut fourneau à Vireux. La seule certitude c'est que en date du 5 Avril 1911 à 11 h 1/2 du matin lors du conseil d'administration tenu en l'Hôtel Métropole à Bruxelles, la proposition qui suit est adoptée :

Le Directeur expose que le service du terril pourrait être fait plus économiquement par une petite locomotive que par des chevaux;
l'économie à réaliser est estimée à 9 000 F par an au moins.

C'étaient les temps héroïques ça... les années ont passé.
Comme ailleurs, j'ai essayé de faire quelque chose de "plausible" avec ce que j'avais à disposition : tâtonnements, distraction du but fixé, et premier aspect ;

il leur manquait encore la grosse chaîne qui sert à basculer la cuve du côté où elle est tendue.
J'ai trouvé cette chaîne et il ne restait plus qu'à l'installer

J'ai déjà souvent utilisé ce wagon pour illustrer des stades de la progression du travail sur le haut-fourneau.

Le système d'attache sur la cuve est construit à partir de fil laiton 3/10 pour la ganse tenue entre deux formes en plasticarte sur un pivot laiton 8/10

c'est simplement collé sur la cuve
et il ne reste plus qu'à poser le tronçon de chaîne.
ça n'a pas la prétention d'être, ni fidèle (à quoi ?) ni d'excellente facture bijoutière (chacun selon ses possibilités)
on les retrouve retour du crassier sur le module rhabillé pour la circonstance.


Back to work on the slag cars, I adapt (as I can) the chain I found in Sedan (RAMMA)

Zurück zur Arbeit an den Schlackenwagen, ich passe (wie ich kann) die Kette an, die ich in Sedan gefunden habe (RAMMA)

Volviendo al trabajo en los escoria vagónes, adapto (como puedo) la cadena que encontré en Sedan (RAMMA)

à suivre...

dimanche 21 janvier 2018

la tour

Non, pas celle-là, encore qu'on pourrait en parler longtemps.
On pourrait aussi rejoindre Giovani Battista dans sa quête d'une explication, dans sa recherche d'un lopin de terre ferme dans la Tour de Schuiten / Peeters
non, la tour dont question, c'est la mienne.
Enfin je veux dire la tour en ferraille dont j'essaie d'habiller le haut fourneau de Vireux.

Tiens... à ce sujet, j'ai une autre vérité : Dans les années 1860-1870, ce n'était pas un haut-fourneau qui fumait à Vireux.
Ils étaient deux ! et ça on n'en parle guère...
la consultation d'un ouvrage qui a toutes les apparences du sérieux nous apporte ce renseignement

donc, cette tour a récemment reçu des escaliers, il lui fallait encore un plancher au gueulard,
 un transbordeur pour les bennes Staehler et une baraque à frites pour le responsable de ce pont.






 Dans la mesure de mes moyens, je pense que c'est chose faite.
édit :
l'arrière-plan de l'image de droite est tirée d'un environnement industriel qui n'est pas celui de Vireux.
Je tiens donc à corriger cette imposture en publiant ci-dessous un authentique arrière plan, juste seulement un peu rapproché par un effet de téléobjectif...
work go on ...
basically: the top platform, the winch's cab and what goes with it 

die Arbeit geht weiter ...
im Grunde: die oberste Plattform, die Winde und was dazu gehört

el trabajo continúa ...
Básicamente: la plataforma superior, la cabina del cabrestante y lo que conlleva

mardi 9 janvier 2018

accès interdit à la plate-forme du gueulard




oui... on comprend bien, c'est évident qu'on ne peut pas laisser aller n'importe qui se gorger les éponges d'oxyde de carbone...
Mais, le personnel de service, le gars du pont roulant (pour qui le CO existe aussi) comment vont ils monter dans la cage ?

Je ne vois pas bien la présence d'escaliers sur le document en ma possession, mais je ne peux quand même pas les obliger à grimper par les poutrelles ?

Il n'y a pas bien longtemps, j'ai acheté une passerelle de quai en kit. Elle est en carton découpé au laser, elle est en principe à l'échelle Z, mais j'ai tout de suite eu l'idée d'en sortir des escaliers pour ma cage.
Voilà, le temps est venu de la scratchbuilder *, j'y ai porté le cutter et voilà...
l'escalier va être monté sur des supports cartons (disponibilité, et de plus les éléments sont en carton) épinglés sur un schéma
pour obtenir un nombre suffisant de volées, chacune est coupée en longueur.
Je n'ai pas besoin d'escalier larges...
Ces portées reconstituées et consolidées sont collées en place en ayant soin de prévoir les palliers et coursives
et de la sorte on arrive à quelque chose qui ressemble à des escaliers d'industrie.
qui une fois positionnés provisoirement m'encouragent à aller un peu plus loin
un œil observateur a certainement remarqué que les rambardes manquent aux coursives et à d'autres endroits. Je ne les construirai pas excepté à des endroits par trop visibles comme les petits balcons des paliers.
Ce qui est fait ici
Il restera à peindre ce montage hétéroclite, à déceler les détails qui doivent être ajoutés...
et continuer cet amusant labeur.


Le kit est en carton, et, si j'ai bâti sur carton , j'y ai toutefois adjoint une poutrelle (qui participera aussi au guidage des bennes) et un profil en T. Ces deux éléments pour garantir une certaine rigidité.

Si je ne l'ai déjà fait, c'est peut-être la place ici de renseigner des maîtres dont je m'inspire.
Dont j'essaye du moins de m'inspirer et qui me font rêver.
Les hauts-fourneaux de Musson de Jacques Quoitin
et la fantastique transcription en modèle réduit de Cockerill par Floris Dilz
sans oublier cette longue intervention sur un forum allemand qui détaille le processus d'une reproduction au plus exact possible d'une usine encore active



* scratchbuilder : verbe transitif direct (orig. angl. XXème scle)
découper, dépecer, avec le but de réassembler les parties d'une autre manière qu'à l'origine afin de créer un nouvel objet.
"Il fut rapidement conscient que le gus qu'il avait scratchbuildé allait pédaler dans la choucroute."
Frankenstein, Mary Shelley- traduction libre.

The blast furnace I'm trying to replicate 1/160 will need stairs to access the top platform.
I do not own any sample photo
From a cardboard cut laser kit, I make the elements I need.
Still work remains...

Der Hochofen, den ich versuche, 1/160 nachzubauen, benötigt eine Treppe, um auf die obere Plattform zugreifen zu können.
Ich habe kein Bild von einem Zeugen
Aus einem lasergeschnittenen Karton-Kit mache ich die Elemente, die ich brauche.
Die Arbeit bleibt immer noch ...

El alto horno que estoy tratando de replicar 1/160 necesitará escaleras para acceder a la plataforma superior.
No tengo ningún foto-testigo
De un kit de cartón, cortado a laser, hago los elementos que necesito.
Aún queda trabajo ...

mercredi 3 janvier 2018

Black frite day...

y a des jours ainsi... pas des jours de bonnes occases...
Ce mercredi, 3 janvier, jour de démarrage des soldes, nous sommes à la maison.
Nous avons fait les quelques courses à faire hier et à cette occasion nous pouvons confirmer que la Maison de Hucorne,  rue Haute-Marcelle à Namur, est une grande adresse .
Nous y avons acheté une galette des rois d'une qualité rare !
Bon... libres de rester chez nous ce jour, nous avions programmé de manger en toute simplicité quelque chose de froid avec de la mayonnaise et des frites.
Les frites je vais les chercher à Beauraing ce qui nous évite de subir l'odeur .
Et bien ce mercredi 3 janvier, aucune friture n'était ouverte à Beauraing. J'ai même poussé une reconnaissance jusqu'à 6 km plus loin et là bas, même tableau de désolation....
je le répète :
Black frite day.

black friteday ... pronounce and think about what is the fries for a Belgian ...

black friteday ... pronuncia y piensa en lo que son las papas fritas para un belga ...

vendredi 29 décembre 2017

La cage

en suite logique de poutrelles

Les premiers jets des rambardes "soudées" ont été placés pour sécuriser le passage le long de la voie aérienne qui dessert les silos à minerais. Sur les photographies des ruines actuelles on ne distingue plus qu'une barre, alors elles ont certainement existé mais les miennes sont une adaptation libre.

Un autre élément que j'aborde, c'est la partie supérieure de la cage du haut-fourneau

ce haut fourneau en réalité a du travailler effectivement entre 1919-1920 date de sa reconstruction après les déprédations de la première guerre, et  environ 1932-1933 date de son extinction
J'ignore la date du document photographique dont je peux m'inspirer, mais il est vraisemblable qu'il est antérieur à 1914.
A cette époque, les skips et autre bennes Staehler fonctionnaient déjà dans les usines intégrées. Dans notre cas il semblerait que le minerai était encore monté par ascenseur mais déversé à la brouette car il n'y a pas trace de pont transbordeur au sommet du HF. Après la guerre on a bien du installer un pont qui s'est chargé des deux opérations. C'est cette option que je vais suivre
C'est pour reproduire du mieux ce que montre la vieille carte postale, je vais donc m'atteler maintenant à la construction de la partie supérieure de cette cage du Haut-Fourneau
on voit sur cette photographie les rambardes dont je parlais plus haut

La base (profilés blancs) va être surmontée par l’échafaudage qui héberge le système d’approvisionnement
Cette structure est d'abord dessinée et présentée avec le bas de la cage
sur ces dessins les flancs de l’échafaudage sont construits en profilés plastique

le profilé en U du haut du treillage recevra les galets de translation du pont transbordeur
ces faces sont assemblées sur la base qui s'adapte à la partie basse
et voilà où j'en suis au seuil du réveillon de Noël
Sur l'extrait de carte postale d'époque, on ne discerne pas les tuyaux de récupération des gaz, la cabine doit servir à abriter le système d'ascenseur.

Sur la lancée des rambardes, je viens de faire un petit essai de réalisation d'échelle à crinoline.
Comme les rambardes, c'est un élément omniprésent, des productions au 1/160 existent bien, mais il m'en faudra assez bien et puis... le plaisir de se débrouiller
Un "patron" est dessiné sur planche bois, comme pour les rambardes, les logements des montants sont légèrement creusés pour maintenir les éléments en position
les différentes parties soudées (délicat de faire propre, mais je ne doute pas que les spécialistes obtiennent de bons résultats) la crinoline est enroulée sur une tige filetée de 5 mm
les derniers points de soudure posés, on comprend la raison de choisir de la tige filetée : il suffit de dévisser pour gentiment retirer cet élément


à suivre l'année prochaine 
 et à ce propos, nos meilleurs vœux à tous ceux qui prennent plaisir à nous suivre.

To finish this year, I go on with the reproduction of blast furnace started with "poutrelles"
experimenting with the use of brass wire to produce railings and safety ladders
wish you happy new year

Para finalizar este año, continúo con la reproducción de altos hornos comenzada con "poutrelles" experimentando con el uso de alambre de latón para producir barandas y escaleras de seguridad
deseo un feliz año nuevo

lundi 11 décembre 2017

Indoor

en ce début décembre, la météo n'est pas fort clémente
ce qui favorise les activités d'intérieur.
Sabine complète avec bonheur une pièce présentée à un challenge
elle aurait du le faire avant... et on pourra remarquer que le chat joue également "indoor"

et moi, j'ai écrit que je n'étais pas fort satisfait des rambardes montrées précédement.
J'ai retrouvé du fil laiton, réputé 8/10 par le fabricant, mesuré 6.5/10 au pied à coulisse
Ce fil est écroui, ce qui va faciliter les portions droites et lui donnera un peu plus de tenue que le
3/10 et un peu plus de plausibilité que les clous 10/10
oui... rien n'est parfait, écroui et enroulé égale cintré.
Pas beaucoup de problèmes, je l'ai redressé sur ma petite enclume


sur un gabarit créé pour l'occasion et plus intelligent que le précédent, je positionne les pièces qui
vont constituer la rambarde
on prépare les pièces
et on soude à l'étain
conforté par une longueur de rambarde qui a l'air correcte, j'ai complété mon gabarit afin de produire
des rambardes pour volées d'escalier
Même scénario, on positionne
et on soude les éléments
moi qui étais plutôt un soudeur colleur spécialisé en grosses bavures, je ne suis pas trop mécontent du
résultat

indoor work in gloomy weather
test of manufacture of guardrails with brass wire

trabajo de interior en clima sombrío
prueba de fabricación de barandillas con alambre de latón